Notre vision et mission

Etienne Pernet et Antoinette Fage, co-fondateurs de notre Congrégation, source spirituelle de nos actions

Nos projets dépendent du bon plaisir de Dieu

« La grâce ne trouvant plus d’obstacle en nous, nous pourrons accomplir de grandes choses, nos désirs, nos projets dépendant entièrement du bon plaisir de Dieu. Nous agirons toujours dans un dévouement surnaturel, rapportant tout à Dieu et faisant tout pour Dieu. Notre succès sera assuré. »

Etienne Pernet, 26 Novembre 1889

Etienne Pernet et Antoinette Fage, co-fondateurs de la Congrégation

Un but et une action : refaire la famille

« Vous devez tendre, dans votre dévouement et l’action que  vous exercez, à refaire  la famille de l’ouvrier comme le Bon  Dieu veut qu’elle soit; reconstituant la famille, vous ferez un peuple à Jésus-Christ. » Etienne Pernet,10 décembre

Tout commence par le corps

« C’est  par  la  tendresse  et  la  charité  du  bon Samaritain que la Petite Sœur doit se montrer au monde. Votre  apostolat   commence  par   l’exercice  des   œuvres   de miséricorde corporelles   que   vous   devez   accomplir   avec dévouement;  votre zèle pour le salut des âmes ne sera fructueux qu’autant  que  vous  l’exercerez  le faisant  ainsi  précéder et accompagner ».  21 juin 1885

Respecter la dignité des pauvres et les aimer

 « Votre prédilection doit être pour les pauvres et non seulement vous devez les respecter mais les  aimer d’un  amour qui n’aura pas de limites à cause de leur dignité qu’ils tirent de ce que Notre Seigneur a voulu être l’un d’entre eux et le premier ».Etienne Pernet, 19 juillet 1894

Avec un coeur large

« Que toujours l’on puisse dire de la Petite Sœur  de l’Assomption que son cœur est large, aussi immense que le monde, qu’il compatit à toutes les misères, surtout à celles des pauvres,  des délaissés, de tous ceux que N.-S.  lui  a donnés pour héritage et qu’elle est heureuse de leur donner, dans sa petitesse, tout ce qu’elle a en fait de foi et de grâces ».Etienne Pernet, 31 juillet 1888

Il n’y a pas de projet sans passion

« Que N.-S. soit notre vie, n’ayons de passion que pour la gloire  de Dieu et  le salut  des âmes, que ce  soit  là nos  deux  uniques intentions, le but de tous nos  projets et de nos efforts » Etienne Pernet, 5 jan 1893

“Vous pouvez faire de beaux projets, élaborer toutes sortes de bonnes œuvres, si on n’a pas la charité dans le cœur, tous vos beaux projets avorteront et il n’en restera rien du tout. Chacune de vous doit devenir un moteur, un puissant instrument de salut pour faire la moisson des âmes, et si vous  vous prêtez énergiquement  à ce que Dieu vous demande, un monde surgira autour de vous, à un moment donné, pour faire l’œuvre de Dieu.

Vous devez aimer votre mission par-dessus tout. Qu’un souffle d’apôtre sorte de votre cœur. “

– Etienne Pernet, fondateur de la Congrégation

Source spirituelle

Nos projets ont aussi une source spirituelle dans la pensée de celles qui ont fait chair la première inspiration tout au long des années

RV 1

Toute l’humanité est appelée par Dieu à vivre avec Lui une alliance d’Amour, à entrer dans son projet.

RV 16

Dans le contexte du XIXe siècle, marqué par l’industrialisation naissante, Etienne Pernet a vu la place particulière de la famille dans la société et dans le plan de Dieu

RV 43

Dans une société où la priorité est donnée à l’avoir, à la rentabilité, à l’efficacité, la pauvreté évangélique, mystère de puissance dans la faiblesse, exprime notre option pour Jésus-Christ Serviteur et pour sa mission.

RV 133

Envoyées en divers lieux, à travers diverses insertions, nous rejoignons des communautés humaines et chrétiennes qui ont des caractéristiques propres. Notre unité se construit et s’exprime par des liens fraternels, par une solidarité spirituelle, apostolique et matérielle qui nous aide à dépasser les différences et à communier sur l’essentiel : un même but, un même esprit, un même visage de Congrégation, des traits communs, une façon simple de partager, d’écouter, d’apprendre. 

RV 138

Nous partageons avec d’autres l’intuition apostolique et la spiritualité de la Congrégation. Nous nous sentons pressées d’« élargir l’espace de notre tente » (28) d’entrer dans une fraternité de plus en plus large. Notre impatience est grande de voir se rassembler en Jésus-Christ, Seigneur du monde et de l’histoire, toutes les nations et tous les peuples en l’unique famille de Dieu.

RV 202

Nos projets sont projets des femmes qui vivent en communauté…

Nous discernons en communauté si nos choix et nos engagements sont cohérents et marqués par l’Esprit du Christ.

Ces temps de recherche ensemble nécessitent un climat d’accueil, de bienveillance, de critique constructive, dans le respect de chaque sœur. Ils sont un temps de pauvreté et d’espérance où nous nous donnons mutuellement la chance de livrer de plus en plus nos vies au service du Royaume.

Ensuite, nous nous engageons à notre place de femmes consacrées, membres d’une Congrégation apostolique. Nous assumons ensemble les conséquences de nos choix.

… et avec d’autres

Nous nous laissons interpeller par ceux avec qui nous travaillons

RV 204

Des traits communs nous identifient. Ils sont notre manière propre de vivre l’Évangile. Nous les précisons dans des critères qui nous servent de référence personnelle et communautaire :

Tenir compte de la réalité du peuple où nous vivons et de tout ce qui le façonne : culture, croyances, idéologies, système économique et social, nous laissant modifier dans nos réactions, nos mentalités.

Prendre pour référence dans nos choix et nos solidarités le bien des plus pauvres et ce qui sert leur cause.

Donner priorité à la valeur de la personne, à son droit à être respectée dans sa vie et sa dignité, quelle que soit sa situation

Favoriser la croissance et la libération intégrale des personnes et des groupes, la conscientisation, les rassemblements, l’avancée du peuple vers plus de justice et de fraternité selon les directives du magistère de l’Église.

Participer à tout ce qui construit et redonne valeur à la famille. Agir sur les causes qui détruisent son projet de vie.

Travailler à la promotion de la femme, affirmant qu’elle a les mêmes droits que l’homme et qu’elle doit prendre sa place dans la famille, le travail, la société, l’Église.

Collaborer avec d’autres, en Église, à la naissance de communautés de foi

RV 205

L’Evangile est notre source d’spiritualité la première : Nous apprenons de l’Évangile à :

vivre ensemble ce que nous voulons annoncer,

être attentives aux humbles commencements et à ce qui peut en jaillir,

devenir le prochain de tous dans des relations simples, à travers les réalités ordinaires,

croire à « la mèche qui fume encore » au « roseau brisé » (10),

confesser Celui qui nous fait vivre,

• nous donner à fonds perdu et tout attendre de notre Père des cieux.

Seul le Christ peut faire de nous des serviteurs du Salut.

Nous comprenons une façon de gérer les ressources

RV 284

Dans chacun de nos pays, nous avons la préoccupation de chercher avec d’autres Congrégations et groupes dans l’Église comment prendre collectivement des options signifiantes concernant la justice et les droits de la personne humaine.

RV 136

Ensemble et avec eux, nous cherchons à nouer ou recréer des liens entre les personnes, les familles et les groupes, à trouver les conditions qui leur permettent d’exister afin qu’ils puissent traduire dans leur culture, leur manière propre de vivre l’Evangile.

Leur générosité, leur endurance, leur joie sont pour nous signes de Salut et de Résurrection. Avec eux, nous cherchons des chemins de justice et de paix.

Nous sommes « petites », mais notre mission est immense.

travail

En lien toujours avec le travail

47. Le travail fait partie de notre vie de Petites Sœurs de l’Assomption. Sans en être esclaves, nous le considérons comme une expression nécessaire de notre pauvreté et une forme d’ascèse.

Par le travail, à l’intérieur comme à l’extérieur de la communauté, nous vivons un aspect de la condition humaine, gagnant notre pain comme tous, participant à la recréation de l’univers marqué par le péché et l’attente d’un monde nouveau.

Il a été voulu par nos Fondateurs comme lieu et moyen d’évangélisation. Dans ce sens, nous choisissons les tâches qui nous gardent proches de la famille, du monde ouvrier. Avec d’autres, nous nous engageons pour que l’homme puisse grandir et prendre sa vie en main

notre vision & mission

Une banque de projets est une manière de :

 

Apprendre à mieux connaître la réalité historique des peuples et leurs solidarités ;

– S’engager concrètement pour la justice et participer, quand c’est possible, à l’action d’organismes nationaux et internationaux, en fidélité au Charisme de la Congrégation et à l’enseignement de l’Église ;

– Elargir notre regard et notre cœur à d’autres pays, intensifier les liens fraternels entre communautés et pays : partage des projets apostoliques entre communautés, communications écrites, correspondance avec les sœurs qui ont quitté leur pays d’origine, stage dans d’autres pays ;

– S’informer et se former à un sens critique dans l’utilisation des mass media ;

– apprendre une seconde langue.

Un projet apostolique, c’est pour nous :

  • Un projet de transformation
  • Un projet d’évangélisation
  • Un projet communautaire, même si une seule personne de la communauté l’anime.
  • Un projet avec d’autres personnes
  • Un projet qui part de la réalité
  • Un projet en cohérence avec le charisme et spiritualité de la congrégation

Dans tous projets, nous privilégions les critères suivants :

Les orientations de la Congrégation

Le peuple au milieu duquel nous vivons et travaillons

Un développement,
adapté aux besoins

L’aspect communautaire

La construction et l’autonomie des familles et  leur environnement

La dimension de Justice Paix et Intégrité de la Création

La dignité des  personnes, des familles, des pauvres

Les femmes

L’Eglise locale et universelle

Notre intuition

Marquées par l’intuition des fondateurs

Dans nos modes d’insertion – présence aux familles, partage des conditions de travail, soins aux malades, service de quartiers, divers engagements – nous sommes attentives à chaque personne pour qu’elle puisse développer sa capacité d’aimer, d’entrer en dialogue avec ses proches et avec Dieu.

Avec d’autres, nous cherchons à créer des milieux de vie où chacun est appelé par son nom, invité à la créativité et à prendre progressivement part à la construction du monde.

Nous voulons atteindre les causes de désintégration familiale et sociale, permettre à ceux qui ne sont pas entendus de prendre leur place dans la société, et à tous de se reconnaître d’un peuple, pour que se rassemblent les enfants de Dieu dispersés.
RV 19

Contactez-nous

Veuillez cocher cette case pour indiquer que vous n'êtes pas un robot